Vous êtes ici : DANTEFRProjets en coursMETAL

METAL

Le projet

Le laboratoire DANTE, à travers une équipe pilotée par Célia Zolynski, est partenaire du projet METAL qui a vocation à améliorer l'apprentissage des langues via les outils numériques. Ce projet est porté par l'équipe Kiwi dirigée par Anne Boyer, professeur en informatique à l'Université Nancy 2 et responsable de l'équipe Kiwi (Knowledge, Information and Web Intelligence). 
Le projet METAL a remporté un appel à projet e-FRAN (Espaces de Formation, de Recherche et d'Animation Numérique). Il vise à l'amélioration de la qualité et de l'efficacité de l'apprentissage des langues, à l'écrit comme à l'oral. De nombreux outils seront développés pour un apprentissaage plus personnalisé et motivant. 

L'appel à projets e-FRAN s'inscrit dans un projet de grande ampleur visant à accompagner la mise en oeuvre du plan numérique pour l'éducation. Il a pour but de soutenir des projets de transformation de l'école par et pour le numérique, en créant des "territoires éducatifs d'innovation numérique" en s'appuyant sur la recherche. Il fait partie des 9 projets retenus sur 66 déposés.
Le projet METAL (Modèles et Traces au Service de l'Apprentissage des Langues) vise à améliorer la pratique écrite et orale des langues en analysant les traces laissées par l'élève lors de ses apprentissages et à développer de nouveaux outils afin de s'adapter aux besoins et au rythme de chaque apprenant.

Le projet est basé sur la compréhension et l'anticipation du comportement des élèves. Il s'agit tout d'abord de travailler sur leur motivation et de priviligier un suivi individualisé par les enseignants, ce grâce à des outils tels un tableau de bord et un baromètre éducatif. L'apprentissage personnalisé des langues (notamment le français et l'allemand) passera quant à lui par la conception d'un généraeur semi-automatique d'exercices et par le développement d'une tête parlante virtuelle 3D visant à améliorer la prononciation. Enfin, le projet analyse les traces numériques de l'élève, c'est à dire qu'il crée une dynamique se basant sur les progrès et les difficultés de l'élève.
Plusieurs équipes du LORIA (Laboratoire lorrain de de Recherche en Informatique et ses applications) sont mobilisées sur ce projet: Kiwi, Multispeech et Synalp. De nombreux autres partenaires sont impliqués: Interpsy, Lisec et l'ESPE de Lorraine, le laboratoire DANTE de l'Université de Versailles Saint-Quentin et des partenaires industriels (ITOP Education et Sailendra). 

Les réalisations

Thèse en cours sur l'éthique et le numérique menée par Thomas Toulotte sous la direction de Mélanie Clément-Fontaine et Célia Zolynski.